La musique au risque de la plasticité

Le numéro 29 de la revue Plastir publie l’un de nos articles qui développe la notion de plasticité dans les pratiques sonores contemporaines. Les fondations du projet l’Autre Musique.

flp2

extrait: « Il confirme la nécessité d’asseoir le rôle d’une nouvelle pensée ‘du plastique’, seule à même de rendre compte de la genèse dynamique de la forme, et par là, du monde sensible qui nous entoure. Autant exprimée dans le mouvement premier que dans les mutations successives des arts modernes, elle rejoint notre conception de la plasticité qui situe l’interface matière-forme comme la seule alternative possible à une description complète du réel à partir de l’informé.

Et l’auteur de décrire ces activités nodales comme suit : « Cette actualisation temporaire de la forme est l’œuvre que nous avons pris l’habitude de noter « œ » pour désigner le nœud qu’elle constitue, le précipité, au sens chimique du terme, des corrélations. » en y trouvant des résonances sur le plan « d’un réalisme structural ontologique ». Nous n’avons plus qu’à nous laisser bercer par ces œuvres trans-artistiques et régénérées qui inscrivent dans notre cybermonde une sémiotique plastique post-moderne avérée. « 

28. décembre 2012 par Mathevet Frédéric
Catégories: Documents, Partenaires, Rayonnement, Truc | Tags: , , , , , , | Commentaires fermés sur La musique au risque de la plasticité