Enquête "Meanwhile, in Fukushima"/ Geoffroy Séré/ No More Fukushima - L'Autre Musique laboratoire

Enquête « Meanwhile, in Fukushima »/ Geoffroy Séré/ No More Fukushima

enquete-meanwhile

Dans le cadre de l’enquête « Engagement, Résistance, Usage Social » sur la participation au projet de Dominique Balaÿ « Meanwhile, in Fukushima », voici les réponses au questionnaire de Geoffroy Séré pour son projet : No More Fukushima.

écouter No More Fukushima : ici.

 

Pourquoi avez-vous choisi de participer au projet «Meanwhile, in Fukushima» ? En quoi «fukushima» est-il un événement pour lequel on peut s’engager ?

L’accident de la centrale nucléaire de Fukushima est de mon point de vue un évènement majeur à de nombreux points de vue. Il me (nous ?) questionne en premier lieu sur la dangerosité et donc la pertinence de nos modes de vie actuelle – en l’occurrence le mode de production d’énergie –, mais au-delà, nous force à réaliser à quel point, malgré tous les progrès technologiques réalisés, nos vies restent intimement liées aux forces de la nature. La solidarité avec les populations de la province de Fukushima est également un sentiment très fort pour moi, d’autant qu’ils font face à une altération profonde de leur environnement dont nous ne sommes aujourd’hui pas capables d’estimer toutes les conséquences. Enfin, de manière très secondaire, la manière dont se sont déroulées les évènements et ses nombreux échos médiatiques constituent un sujet d’inspiration musical particulièrement intéressant. D’où notre volonté collective de soumettre le projet « No More Fukushima » à « Meanwhile Fukushima ».

Pouvez-vous décrire la pièce que vous avez proposée à «Meanwhile, Fukushima» ?

 

La compilation regroupe 13 compositions par 13 musiciens différents (David Fenech, Klimperei, Frostino, Grimo, Orso Jesenska, Polder, (Le Collectif) Yeepee, Tycho Brahé, Alan Tenderfoot, Hideor Tild, Lionel Fondeville, Sam Nolin, Felix Lamarque). J’avais soumis à chacun un bref texte où je décrivais : i) la vie dans la province de Fukushima (en insistant notamment sur l’organisation géométrique des paysages) ; ii) l’accident en lui-même ; iii) la période juste après l’accident où les radionucléides se sont propagés dans l’environnement pendant que les autorités entamaient les travaux de dépollution ; iv) la vie aujourd’hui dans la région et les interrogations qui planent sur l’état et la qualité de l’environnement et des productions agricoles.

Quels sont les choix sonores, de compositions, de dispositifs qui traduisent votre engagement ? Ou comment votre engagement passe-t-il dans votre musique ?

Pour cette compilation, les choix étaient radicaux puisque j’ai imposé à tous les participants deux contraintes : i) n’utiliser que la guitare (acoustique, électrique, préparée) comme seul instrument ; ii) n’enregistrer qu’une seule piste. L’idée était de pousser chaque musicien dans ses propres retranchements pour qu’il soit obligé de « creuser » chacun (e) des notes ou motifs joués pour trouver la bonne émotion, sans recourir à plusieurs couches d’instruments.

Au-delà, je ne peux me prononcer plus avant sur l’engagement individuel de chaque participant dans le projet.

20. mars 2013 par Mathevet Frédéric
Catégories: Documents, Enquête Meanwhile, Politique | Tags: | Commentaires fermés sur Enquête « Meanwhile, in Fukushima »/ Geoffroy Séré/ No More Fukushima