2 – Seconde séance

cri-fougere-page-3

Pour ce deuxième cours, nous souhaitons donner quelques repères aux enfants, pour les préparer à la sortie de la séance suivante.
Le premier jeu se fait avec des papiers de soie, des fines feuilles à se faire passer en faisant des bruits différents. Comme à tout nouvel exercice où chacun intervient à son tour, les enfants qui doivent se lancer en premier restent souvent interdits, se demandant quoi faire ; ils nous fixent avec un regard interrogatif et parfois angoissé, attendant que nous les sortions de ce mauvais pas. Quels bruits différents peut-on faire avec une feuille de papier ? On peut taper dessus, le frotter, le froisser, le tendre, le déchirer, le gratter…
Le petit tour commence. Les enfants, pas très sûrs d’eux, suivent nos recommandations. Et quand l’un d’entre eux découvre ou invente une nouvelle façon de faire, les suivants l’imitent ; mais, petit à petit, ils trouvent leurs propres gestes, puis en combinent plusieurs, grattent le papier roulé en boule, frottent un bout de papier contre un autre, s’en servent pour faire un embryon de rythme sur la table devant eux… Ils n’ont pas envie de s’arrêter, mais il le faut, car nous avons encore beaucoup de choses à faire.

Nous voulons les sensibiliser (un verbe qu’on utilise très souvent dans le cadre d’ateliers, en particulier quand on en fait la description dans des dossiers…) aux différents types et natures de sons, et pour cela ils doivent explorer tout un champ lexical. Quels sont les mots pour décrire les sons ?
Fort / faible.
Court / long.
Agréable / désagréable.
Il y a aussi aigu / grave, mais le concept est plus difficile à saisir.
Et on peut aussi parler des sons qui frottent, qui caressent, qui tapent, qui grattent, qui crissent, qui coulent, qui grandissent ou qui s’atténuent, qui s’accélèrent ou qui ralentissent… C’est un brouhaha, mais ce pourrait aussi être le silence.
Nous avons rempli le tableau avec tous ces mots, et maintenant nous allons les jouer. Suivez ma main et mes consignes, tous ensemble !
Fort ! Faible.
Court. Looooong.
Agréable. DésaGRéable.
Aigu. Grave.
Des sons qui frrrotttttent, qui caressent, qui tapent !
Qui grrrrrrrrrrattent, qui criiiisssent, qui coulent,
qui grandissent, qui s’atténuent, qui s’accélèrent, qui ralentissent.
C’est un brouhaha, brouhaha, brouhaha, brouHaha !

Silence.

Après la récréation, nous leur présentons les enregistreurs. Hélène en décrit le fonctionnement. D’abord il y a le son. Ensuite, il y a les oreilles. On en a combien ? 2 ! Et sur le casque, il y en combien ? 2 ! Et sur l’enregistreur, des micros ? 2 ! Et là, il y a combien de haut-parleurs ? 2 ! Voilà comment ça marche : l’enregistreur capte les sons, on les entend dans le casque, on les enregistre dans la machine et, ensuite, on peut les réécouter au casque ou sur des haut-parleurs.
Nous les répartissons en groupe et leur prêtons les 5 enregistreurs numériques, récemment achetés par Khiasma. Faites-y très attention, s’il vous plaît, c’est très fragile ! Nous leur montrons comment les manipuler : mettez d’abord le casque sur les oreilles, puis appuyez une fois sur le bouton pour écouter les sons.
Ouaaaaaaaah !
Vous entendez ?
Quand on tape sur la table ? Quand on frotte un pull ? Quand on ouvre une fermeture éclair ? Déplacez l’enregistreur vers le sol. Vous allez entendre ce vers quoi vous dirigez les micros. Écoutez le banc qu’on bouge, les chaussures qui couinent…
Ouaaaaah !
Ils sont fascinés.
On entend tout ! Même les groupes à côté ! On peut les espionner !
Chacun leur tour, ils écoutent avec la machine magique, les petits sons de la classe et les autres élèves qui parlent directement dans les micros, les faisant saturer.
Et quand c’est l’heure de la fin des cours, seuls ceux qui ont des casques sur les oreilles entendent la sonnerie. Car les autres sont autour d’eux et attendent de reprendre leur tour…

08. avril 2013 par celio
Catégories: Le cri de la fougère | Commentaires fermés sur 2 – Seconde séance