Enquête « Meanwhile, in Fukushima »// BON ODORI //Yoko Higashi

 

enquete-meanwhileDans le cadre de l’enquête « Engagement, Résistance, Usage Social » sur la participation au projet de Dominique Balaÿ « Meanwhile, in Fukushima », voici les réponses au questionnaire de Yoko Higashi pour sa pièce Bon Odori.

Pour écouter Bon Odori: ici.

Pourquoi avez-vous choisi de participer au projet « Meanwhile, in Fukushima » ? En quoi «fukushima » est-il un événement pour lequel on peut s’engager ?

Parmi les événements survenus qui me concernent plus ou moins dans ma vie jusqu’à aujourd’hui, c’était le plus bouleversant et le plus choquant psychologiquement. En même temps, ce drame m’a fait comprendre – et regretter – à quel point je ne m’engageais pas suffisamment pour ce qui se passe dans la société. De plus, dans mon enfance, j’allais chaque été à la ville de Kôriyama de Fukushima pour rendre visite à mes cousins, avec mes parents. C’est pourquoi j’ai un attachement particulier pour ce département.

Pouvez-vous décrire la pièce que vous avez proposée à « Meanwhile, Fukushima » ?

Lorsque nous avons visité le village familial, proche de la ville de Kôriyama, durant l’été 2007, j’ai effectué un « tournage sonore » pendant la fête des Morts (Bon odori). J’ai découpé le paysage paisible et la vie des habitants de ce village avant la catastrophe. À l’époque où personne n’imaginait ce qui allait se passer.

Quels sont les choix sonores, de compositions, de dispositifs… qui traduisent votre engagement ?Ou comment votre engagement passe-t-il dans votre musique ?

Si je participais à ce projet, en ce qui me concerne, cela ne me paraissait pas possible de ne pas utiliser les sons venant réellement de Fukushima. Plutôt que de refléter ma réflexion personnelle liée au 11 mars 2011, je voulais présenter les sons d’une scène de la vie quotidienne qui existait à cette époque, dans ce village, avant la catastrophe. 

25. juin 2013 par Mathevet Frédéric
Catégories: Enquête Meanwhile | Tags: | Commentaires fermés sur Enquête « Meanwhile, in Fukushima »// BON ODORI //Yoko Higashi