NOISES#Nicolas MARTY#Nibelheim

Nibelheim  (mention d’honneur au concours Destellos 2014).

*Questionnaire :

  1. Comment décrieriez-vous ce bruit ?

D’abord, les battements de l’éther. Apparaissent en filigrane des groupes d’insectes acousmatiques. Les perturbations qui viennent au premier plan révèlent que ce n’est pas un paysage naturel mais bien un montage. La forme se poursuit vers une exploration de rapports de déclenchements de fenêtres, plus ou moins réminiscentes (mélodies, paysages sonores, etc.) pour finir sur un passage qui se densifie jusqu’à s’absorber lui-même.

  1. Le bruit est-il une notion pertinente dans votre travail sonore ou musical ? Pourquoi ?

Dans une certaine mesure seulement : il ne me semble pas nécessaire d’utiliser le mot « bruit » autrement que dans son acception acoustique (à savoir qu’un bruit est un son sans périodicité interne. Dès qu’on l’utilise dans le cadre de la musique ou de la perception, il me semble que c’est soit pour des musiques qui se revendiquent de ce type de son, soit pour porter des jugements de valeur (négatifs) sur des sons ou des musiques qui nous gênent.

  1. Pensez-vous que l’avenir de la musique se trouve dans les bruits ?

Si on entend par là l’extension du domaine sonore de la musique pour que les sons bruités obtiennent un rôle qui dépasse l’accompagnement de type batterie/percussion d’orchestre classique (c’est-à-dire comme fond rythmique ou ponctuation), alors oui, entièrement. Si on entend par là l’utilisation exclusive des sons bruités, ou même leur utilisation privilégiée, alors non, pas nécessairement. Tout l’intérêt est dans la possibilité d’ utiliser l’ensemble des sons à notre disposition en fonction de nos envies et de nos besoins. L’avenir est surtout dans l’ouverture de l’écoute à des structures qui demandent une adaptation consciente de la part des auditeurs — quel que soit le type de sons utilisé.

………………………………………………..
*Bio Nicolas Marty (né en 1990) est doctorant en musicologie à l’université Paris-Sorbonne, chargé de cours en informatique musicale à l’université Bordeaux-Montaigne, titulaire d’une licence de psychologie de l’université Paris 8, et étudiant en harmonie-contrepoint, composition instrumentale et composition électroacoustique au conservatoire de Bordeaux. Site : http://marty.nicolas.chez.com.

22. octobre 2014 par Mathevet Frédéric
Catégories: Noises | Tags: | Commentaires fermés sur NOISES#Nicolas MARTY#Nibelheim