Enquête « Meanwhile, In Fukushima »//Patrice Cazelles//Emmanuel Mieville// »FuckYouShima »

Enquête « Meanwhile, In Fukushima ».

Investigation « Meanwhile, In Fukushima ».

アンケートのお願いと使用用途

 

Dans le cadre de l’enquête « Engagement, Résistance, Usage Social » sur la participation au projet de Dominique Balaÿ « Meanwhile, in Fukushima », voici les réponses au questionnaire de Patrice Cazelles et Emmanuel Mieville pour la composition « FuckYouShima « .

Ecouter FuckYouShima

Pourquoi avez-vous choisi de participer au projet « Meanwhile, in Fukushima » ?

J’ai écrit en 2012 un poème sonore, une forme de partition phonétique, intitulé « FuckYouShima » pour lequel j’ai sollicité Emmanuel Mieville (compositeur) en terme d’association voix / musique élecroacoustique. Dans le même temps nous avons rencontré le projet « Meanwhile in F. ». La thématique du projet résonnait avec le nôtre et naturellement nous avons proposé d’y participer.

En quoi « fukushima » est-il un événement pour lequel on peut s’engager ?

À mon sens c’est l’inverse qui se passe. C’est un projet personnel (Poème sonore FuckYouShima) qui était à l’origine un jeu purement phonétique et rythmique sur les sons du mot, qui s’est trouvé densifié de l’intérieur par l’événement tragique que l’on sait. Il n’y a pas d’engagement « à priori », ni parti pris volontariste. C’est donc l’événement « Fukushima » qui s’est engagé dans la démarche artistique comme étant essentiellement in-humain.

Pouvez-vous décrire la pièce que vous avez proposée à « Meanwhile, Fukushima » ?

La pièce intitulée « FuckYouShima » est une création d’Emmanuel Mieville à partir de la captation sons naturels agissant comme « réacteur » à un environnement machiniste et obsédant. Ma voix a été intégrée comme élément sonore dans la pièce. Ella a été captée lors des performances live effectuées avec le compositeur. Le texte est tiré du poème sonore FuckYouShima.

Quels sont les choix sonores, de compositions, de dispositifs… qui traduisent votre engagement ?

Ou comment votre engagement passe-t-il dans votre musique ?

À l’origine il y a cette tragédie qui se passe très loin (pour moi le japon c’est le bout du monde) et très près (TV, Internet). L’écho de la tragédie se fait par vagues successives de plus en plus importantes jusqu’à avoir un effet prégnant sur le quotidien (métro, annonces, images, voix, docu). Le quotidien d’un créateur (en partie au moins) c’est la création d’une forme. Quand cette forme baigne dans une ambiance caractérisée et particulièrement anxiogène (Fukushima) le travail artistique va « naturellement » être impacté par l’événement, l’engagement n’est pas ici un choix artistique, il est la conséquence d’une situation vécue. La pièce est « irradiée » par des phonèmes, cris, dérives syntaxiques, relevants d’une « hystérie vocale » prise en charge par un traitement sonore à vocation machiniste. 

 

13. décembre 2012 par Mathevet Frédéric
Catégories: Documents, Enquête Meanwhile, Politique | Tags: , , , , , | Commentaires fermés sur Enquête « Meanwhile, In Fukushima »//Patrice Cazelles//Emmanuel Mieville// »FuckYouShima »